AISLF Tunis 2021

Plénière Sociologie tunisienne : conférence de Mme Meryem SELLAMI

Diffusion le 12 juillet à 16h (heure de Tunis)

Photo DR

Meryem Sellami est socio-anthropologue, enseignante-chercheure à l’université de Tunis. Elle mène depuis quelques années un travail de terrain sur le genre en France et en Tunisie. Le rapport au corps, les conduites à risque et la construction de l’identité chez les adolescents constituent des questions que l’auteure explore de manière transversale dans ses recherches. Elle est aussi conférencière et formatrice auprès des professionnels autour de ces thématiques. Elle est auteure du livre Adolescentes voilées. Du corps souillé au corps sacré, PUL/Hermann, Québec/Paris, 2014 et co-auteure de Jeunes et djihadisme. Les conversions interdites, PUL/Chronique Sociale, Québec/Lyon, 2016.

Écrire les corps en Tunisie post-révolutionnaire : enjeux pour la socio-anthropologie

Meryem SELLAMI, maître-assistante, faculté des sciences humaines et sociales, université de Tunis, Tunisie

Résumé : Nos recherches sur le vécu des corps en Tunisie ont l’ambition de contribuer un tant soit peu à produire une connaissance « affranchie » d’une certaine tradition d’essentialisation de cette culture sous le terme générique de l’Islam dans un contexte où les études post-coloniales prennent de plus en plus d’ampleur. En présentant, succinctement, les résultats de nos recherches sur les normes du corps et leurs négociations chez les adolescents tunisiens, ainsi que l’étude nationale sur la violence fondée sur le genre que nous avons co-dirigée de 2013 à 2015, nous tenterons de présenter l’intérêt, mais aussi les multiples risques et enjeux impliqués dans l’étude des politiques du corps en Tunisie, telle la dérive culturaliste, qui pourrait enfermer les actrices sociales dans une posture de « victimes ». Là où celles-ci, en prenant pleinement part au processus révolutionnaire en cours en Tunisie, ont déployé des capacités d’agir extrêmement fécondes.


VOIR LA SÉANCE