AISLF Tunis 2021

CR19 - Sociologie clinique

Appel à communications

Correspondante pour le Congrès : Isabelle FORTIER - isabelle.fortier@enap.ca


Contributions de la sociologie clinique aux contradictions morales des sociétés contemporaines

En lien avec la thématique du Congrès, le CR19 « Sociologie clinique » souhaite aborder le thème de la Société morale sous l’angle de la réflexivité des sujets et les leviers d’action qui s’offrent à eux, individuellement et collectivement, face aux contradictions qui traversent les sociétés contemporaines.

La question morale implique d’emblée une prise en compte des finalités de l’existence et de la notion de sujet qui sont au cœur de la sociologie clinique, laquelle mobilise des dispositifs de recherche et d’intervention centrés sur l’écoute, la mise en récit de l’expérience et la mobilisation de ressources subjectives et collectives des acteurs sociaux. En accord avec la thématique générale, la sociologie clinique considère l’acteur comme ayant la compétence de nommer les enjeux moraux auxquels il fait face à sa propre échelle et dans ses conditions d’actions, ce qui ouvre sur une « moralité en acte » où « la définition préalable des règles données compte moins que le travail pratique des acteurs » (cf. la thèmatique du Congrès).

Cependant, dans un contexte multiculturel et pluraliste, la question morale renvoie plus fortement encore à l’espace du politique dans la recherche d’une lutte contre les injustices et les inégalités qui doit se retrouver au cœur des politiques publiques et des interventions sociales. S’il faut contribuer à renforcer les capacités des individus et des groupes vulnérables il ne faut pas les isoler dans une logique de responsabilisation. Comment en arriver alors à une mobilisation collective et susciter des « modes de vie et d’insertion sociales différents voire utopiques en rupture avec les institutions dominantes » (cf. thématique). Sur ces thèmes, la socio-clinique a beaucoup à apporter par sa visée émancipatrice articulant les rapports entre l’individu sujet et acteur social et le changement.

Quelques questionnements additionnels peuvent être portés par une approche clinique sur les contradictions actuelles du monde contemporain liées à l’affaiblissement des institutions et la plus grande nécessité d’élaborer les modalités du vivre ensemble. Comment ces contradictions se manifestent-elles au travers les articulations entre le micro et la macro ? De quelles façons invitent-elles ou font-elles obstacle à la prise en compte des questions environnementales et du pilier humain/social/culturel du développement durable ? Ouvrent-elles une brèche par où s’infiltre la montée des violences et de la radicalisation ? Enfin, ont-elles des formes nouvelles sous l’impact grandissant des technologies ?

Dans la tradition de nos rencontres et débats, sont bienvenues les communications qui abordent les questions épistémologiques et méthodologiques, la clinique des organisations et du travail (voir l’appel ci-dessous pour une session conjointe avec le CR15 « Sociologie du travail »), l’intervention et le changement social, la construction de sens et le lien social, les approches narratives et la question identitaire, les enjeux de l’interculturalité, les effets de l’accélération sociale, les nouvelles formes de marginalité, les impacts d’une civilisation numérique, etc.

Session commune CR15-CR19

Sociologies cliniques du travail

Cette session rassemble les communications portant sur le travail, les organisations, le sens et la santé au travail, les professions et mouvements sociaux, lorsqu’ils sont abordés avec une posture clinique. Il entend faire le point sur les productions scientifiques francophones en cliniques du travail, sur la problématique des évolutions normatives et morales au travail : quelles sont les transformations normatives de l’emploi et de la prescription dans les différents milieux de travail ? Quel sens prennent-elles selon les groupes sociaux, pays, métiers, sexe, trajectoires… ? Quelles sont les contradictions et paradoxes, y compris moraux, à l’œuvre dans le travail contemporain ? Comment se transforment-ils –ou pas– en conflits et donc en une régulation normative ? Quelle subjectivation est alors requise ?

Les communications pourront également, dans une perspective réflexive, interroger les adossements normatifs de la recherche clinique lorsqu’elle se dit ou se veut critique. Des communications épistémologiques et méthodologiques sur l’ambition émancipatrice de l’approche clinique sont également les bienvenues surtout si elles sont mises en lien avec la problématique de la morale. On pourra notamment explorer à partir de cas concrets, quelles transformations normatives ces recherches cliniques permettent de réaliser avec les travailleurs.


PROPOSER UNE COMMUNICATION